* QUELQUES CADRANS SOLAIRES *

31 rue Saint Jacques, Paris Ve, sur le chemin de St Jacques de Compostelle : Le cadran de Dali, dans une coquille St Jacques aux yeux bleus. Il est 3h


Photo JCG

 

Église St-Gervais-St-Protais Paris IVe. Le temps dans un berceau; il est 3 h

photo MHD

Le cadran et la girouette


photo JCG – Il est trop tard, le soleil est parti … …

 

.

Cadran en ivoire « Fait et Inventé par Charles Bloud Dieppe » 1650 – 1685. La route de l’ivoire passe par Dieppe

Le cadran fermé. Au dessus, un cadran polaire entouré par l’anneau d’un cadran équatorial d’été. le style droit au centre, est manquant

.

.

Ci dessous le cadran ouvert… On va essayer de le reconstituer un peu avec les moyens du bord


.

Ci dessous le cadran après ajout d’une volvelle lunaire. Sur le bord droit du cadran l’échelle des latitudes est graduée de 10 en 10 de 0 à 80. La volvelle a été dessinée par Gérard Oudenot et collée sur l’ivoire. Sur le cercle fixe, le cadran des heures est gradué de 1 à 12, 2 fois de suite. Le disque mobile des jours lunaires est fixé par dessus sur son axe de rotation. Il est gradué de 1 à 29 à partir d’un point 0

.

.

.

Ci-dessous, le détail du cadran azimutal magnétique, proche d’un cadran analemmatique. Il manque l’aiguille de la boussole qui devait donner l’heure. La partie elliptique en étain, devrait être entraînée par le calendrier du dessous, quand on le positionne par rotation à la date du jour. Dessin sur papier de la rose des vents, noms de villes

.

.

.

.


photo GO .

.

.

.

Le calendrier perpétuel est signé: « Fait et Inventé par Charles Bloud Dieppe » remarquez que le mot « Inventé » a été abrégé en « Inue », (soit « Inve »).


photo GO .

 

.

.

Cadran solaire de Regiomontanus (Johannes Müller von Königsberg 1436-1476), 8×5,5cm, gravé par Jean Girardin en 1620 et reproduit ici par Brigitte Alix, à partir de l’original appartenant à une collection privée . .

.

Pour lire l’heure, le cadran doit être tenu dans le plan vertical de façon à ce que les rayons du soleil passent par les 2 trous de la réglette (regarder la tache de lumière par projection !). La perle de la cordelette se trouve alors positionnée sur une ligne horaire.(voir schéma). La latitude est réglée à l’aide du curseur de la réglette; Il doit être déplacé afin que la perle de la cordelette tendue, puisse arriver sur la bonne valeur dans l’échelle des latitudes (le trapèze sur le bord droit )

.

.


.

Voir le magnifique cadran de Hans Tucher exposé par Eric Delalande sur le site des cadrans solaires de la SAF

.